top of page

TEMOIGNAGE DE LOLA 



Histoire :

« J’arrive à un stade où je ne m’accepte plus du tout, ou le respect de mon corps est

très compliqué. Je suis passée d’une petite chose sans défense, toute fébrile, qu’on

voyait à peine, à cette femme aujourd’hui bien trop imposante à mon goût. J’ai déjà

essayé de nombreux régimes, dont j’ai compris qu’ils n’auraient aucun effet. J’ai

décidé de simplement faire attention à ce que je mangeais et au plaisir que je

pouvais m’accorder pour diminuer de taille et pouvoir remettre un jean en 38. Mais,

j’observe que malgré mes efforts rien ne change. Je perds ma motivation et je me

trouve des excuses. Je me dis que j’ai surement un métabolisme lent qui favorise le

stockage des graisses. En même temps quand je regarde des photos de moi plus

jeune, je me dis que je n’aimerais pas retrouver cette silhouette, etc.. » LOLA


Lola est une jeune femme, qui souffre de surpoids depuis de nombreuses années.

Elle veille à l’équilibre alimentaire, mais grandit avec une vision erronée d’elle-même

ce qui entraîne une dévalorisation et une faible estime de soi.


Dans le passé de Lola, on peut comprendre qu’elle a évolué en luttant contre de

nombreux traumatismes. Cette jeune femme a connu des abus durant son enfance,

engendrant un dégoût d’elle-même. A la suite de ces événements, elle a tenté de

grandir et de se construire une identité en refusant certaines parties de soi. Elle a vu

son corps changer, se transformer jusqu’à un stade où elle ne le reconnaît plus. Elle

est donc passée de la petite fille presque squelettique à la femme en surpoids et bien

en chair.


Ce changement corporel a également transformé sa relation face à l’alimentation.

Pour Lola l’acte de se nourrir devient problématique car il est la raison de la prise de

poids. Elle décèle qu’elle rentre dans un cercle vicieux, dans lequel la prise

alimentaire devient contraignante au quotidien.


 

Les conseils de Joh :


Les variations de poids peuvent être liées à de nombreux facteurs. La jeune femme

souffre d’un choc post-traumatique depuis de nombreuses années, qui se traduit par

un surplus de masse grasse. Cette enveloppe corporelle lui sert de protection, afin

de lui assurer une sécurité contre le monde extérieur. Pour Lola, la perte de poids

signifie être plus vulnérable mais également plus attirante, ce qui éveillerait le regard

des hommes. Cette « peur de maigrir » lui empêche de se débarrasser de ses kilos

en trop. Le travaille avec cette patiente vise à veiller à l’équilibre alimentaire mais

surtout à traiter la problématique face à l’image corporelle qui empêche la perte de

poids.


Le corps a la capacité de réagir face à chacune de vos douleurs. Il va ensuite

interpréter cette blessure à sa manière, ce qui influence les variations de poids.

Commencer un travail psychologique pour modifier la vision de soi permet d’atteindre

un poids souhaitable et se libérer des traumatismes du passé. Lorsque le corps se

sent en insécurité, il va favoriser la prise de masse grasse afin de former une barrière

de protection contre le monde extérieur, le cerveau va également faire le lien avec ce

comportement et les informations de la société sur le fait qu’un corps « plus en chaire

» est moins désirables, ainsi la gestion du poids, notamment la perte de poids

devient plus compliquée. Cette notion de « barrière de protection » se retrouve

fréquemment chez les personnes ayant subi des abus, ou la notion de consentement

et de respect ont été étouffées.

2 vues0 commentaire
Post: Blog2_Post
bottom of page